Géographie

Le nom des Monédières a fait le tour de la France en chanson. Mais où les situer ?

En Corrèze ? Oui, ça c’est sûr.

En Haute-Corrèze ? Oui, enfin… en partie… à moitié. Ça se discute. C’est comme un point de passage entre :

* la moyenne Corrèze, les plateaux centraux autour de Tulle, Seilhac et Uzerche

* et la Haute-Corrèze, le Plateau de Millevaches et les terres sauvages du pays de Ventadour.

 

 

Alors les Monédières font partie du Plateau de Millevaches ? Si elles en sont une sorte de promontoire avancé au sud-ouest, elles ne lui appartiennent pas vraiment. Les Monédières ont une personnalité bien à elles. 

Dans ces puys granitiques usés par des millions d’années d’érosion, on ne trouve pas la source de rivières fameuses, comme la Vézère ou la Corrèze qui passent au large ; mais de leurs affluents aux noms évocateurs : la Douyge, la Madrange, l’Alambre, le ruisseau de Gussange, la Corrèze de Pradines 

icon-car.pngFullscreen-Logo
Massif des Monédières

chargement de la carte - veuillez patienter...

Massif des Monédières 45.480355, 1.842613

Les contours des Monédières font souvent l’objet de débats. Pour simplifier, on peut dire qu’elle s’inscrivent à l’intérieur d’un périmètre reliant les 8 communes suivantes :

 

  • Pradines et Grandsaigne  à l’est;
  • Treignac, Veix et Lestards au nord;
  • Saint-Augustin et Chaumeil au sud;
  • Madranges à l’ouest.

Plus à la marge quelques parcelles d’Affieux, Sarran et Saint-Yriex-le-Déjalat.

Côté ouest et sud, c’est le critère d’altitude qui entre en jeu (puys au-delà des 700 m d’altitude) ; à l’est, la Corrèze de Pradines marque une limite incontestable, de même que la Vézère au nord.

 

Le noyau central comprend :

  • au sud les Puys de Chauseix et de la Jarrige, encadrant le Suc-au-May (911 m) et sa célèbre table d’orientation qui domine le cirque de Freysselines
  • plus au nord et à l’ouest, passé le col du Bos, le Puy de la Monédière (ou Puy des Borderies), point culminant et centre du massif (919 m) qui se prolonge ensuite par les vallons de Veix en direction de Treignac
  • puis en obliquant vers l’est, en direction de Lestards puis Chaumeil, on trouve le Puy Masmonteil et le Peuch Géant.

 

Suc au May vu depuis le puy de la Monédières
Le Suc-au-May

En périphérie, on note par exemple à l’est et au sud le Puy de Chastagnol, le Puy Blanc, le Puy Charrin et le Puy d’Agnoux.

Bien que largement ouvert aux influences océaniques apportées par les vents d’ouest, le climat n’en demeure pas moins montagnard, hiver rude et enneigé, été court mais chaud.